C’est quoi la déontologie d’un avocat ?

La déontologie regroupe les règles et les principes qui régissent une profession. Les avocats ont leur propre code de la déontologie dont ils sont tenus de respecter mot par mot tant qu’ils exercent cette profession. Pour vous éclairer sur la déontologie d’un avocat, lisez cet article.

C’est quoi la déontologie d’un avocat ?

La déontologie d’un avocat concerne les règles et les principes que l’avocat doit respecter pendant l’exercice de sa profession. Ces règles peuvent être d’ordre personnel et professionnel.  Pour un avocat, la déontologie est une sorte de cadre qui impose les limites à ne pas dépasser même si c’est une profession libérale. Le code de la déontologie d’un avocat cite les règles éthiques et les principes qui régissent la profession d’avocat. De plus, avant d’exercer, un avocat doit prêter serment sur le code de la déontologie d’un avocat. Après son serment, il est tenu de respecter toutes les obligations rattachées à ce code de la déontologie d’un avocat.

Contenu du code de la déontologie d’un avocat

Un avocat devra respecter les règles éthiques citées dans le code de la déontologie. En premier lieu, un avocat est tenu d’exercer ses fonctions tout en étant digne, consciencieux, indépendant, avec probité et humanité. Il est aussi tenu de respecter les termes de son serment. Ceux-là répondent généralement aux principes d’honneur et de loyauté. Autrement, le désintéressement et la délicatesse doivent être normaux pour un avocat. Respecter la confidentialité des dossiers à traiter est aussi inscrit dans le code de la déontologie d’un avocat. Ces règles sont obligatoires et ne peuvent être frappées d’exception, ce qui implique qu’il faut les appliquer au sens strict. Il faut également savoir qu’un avocat n’est pas un salarié ni un commercial. Il sera alors payé sur les honoraires qu’il reçoit du client. Cette règle est aussi inscrite dans le code de la déontologie d’un avocat.

Du côté des clients

Un bon avocat doit exercer sa profession proprement en respectant les règles d’éthique et de principes. Il doit savoir comment amener les clients à avoir confiance en lui et son travail. Même s’il est tenu d’une obligation de moyens et non de résultats, un avocat doit apporter toute sa compétence et son savoir dans le traitement des dossiers du client. Il doit également faire preuve de vigilance et de diligence durant l’exercice de sa profession. Ainsi,  un avocat ne doit pas accepter la corruption même si cela est en faveur de son client. La corruption est une infraction qui entraîne des sanctions disciplinaires pour un avocat. Normalement, les clients devront connaître les règles de déontologie d’un avocat pour éviter de l’influencer. En enfreignant ce code de la déontologie d’un avocat, il se peut que son titre lui soit enlevé. Un bon avocat doit exercer sa profession proprement en respectant les règles d’éthique et de principes.

Transactions juridiques à l’amiable : se faire accompagner par un avocat à Istres
Peut-on solliciter l’aide d’un avocat sur Internet ?